NOUVELLE PROCEDURE COLLECTIVE SIMPLIFIEE- QUI PAIE LES SALAIRES? - Avocats experts en droit français et international à Paris et en Normandie

NOUVELLE PROCEDURE COLLECTIVE SIMPLIFIEE- QUI PAIE LES SALAIRES?

 

 

 

 

 

 

 

NOUVELLE PROCEDURE COLLECTIVE SIMPLIFIEE,
 un outil sur mesure destiné aux PME victimes de la crise sanitaire 

 

 

 

 

 

 

 

Les terrasses de cafés ont ré-ouverts et la vie sociale peut enfin reprendre.

 

Cette sortie de crise verra cependant disparaitre les mesures de soutien à l’économie et, par ricochet, probablement augmenter le nombre des entreprises en difficultés.

 

Pour favoriser leur accompagnement, le gouvernement vient de mettre en place une nouvelle procédure, destinée aux entreprises de moins de 20 salariés.

 

 
 La nouvelle procédure collective simplifiée 

 

 
 La nouvelle procédure vise « l’ adoption rapide de plans, de nature à régler les difficultés causées ou aggravées par la crise sanitaire ».

 

Elle est réservée aux entreprises :

 

-      de moins de 20 salariés enregistrant moins de 3 millions d’euros de passif

 

 

-      en état de cessation des paiements mais, disposant des fonds suffisants pour assurer au moins  le paiement des créances salariales

 
 

-      justifiant d’être en mesure d’élaborer un projet de plan pour assurer la pérennité de l’entreprise

 

L’objectif est d’inciter les chefs d’entreprise connaissant des difficultés à se placer, très rapidement, sous la protection du Tribunal de Commerce mais, également, à fluidifier le traitement des dossiers de procédure collective (pour le dire autrement, simplifier et accélérer les procédures).

 

  
 Quelles conséquences en droit du travail ?

 

 
 

On peut en relever deux :

 

 

-      l’entreprise devra s’acquitter seule des rémunérations et des coûts liés aux éventuelles ruptures de contrat de travail. L’intervention de l’AGS est par conséquent exclue.

 

 

 

-      les dispositions du code du travail et du code de commerce, relatives au CSE des entreprises de moins de 50 salariés restent applicables

 

La désignation des représentants du personnel, propres aux procédures collectives, (représentant des salariés et du CSE) sera normalement maintenue, mais avec un rôle réduit. 

 

En particulier, le représentant des salariés n’aura pas à procéder à la vérification des créances salariales.

 

En l’état de la loi, cette procédure est prévue pour durer deux ans.

 

Affaire à suivre, donc …. 

 

 

 

Mon équipe et moi-même sommes à votre disposition,

 

 

 

Thierry Ygouf

 

Avocat à la Cour

 

 

 

www.west-avocats.fr

 

 

 

Les dernières actualités de West Avocats à Caen et à Paris
A la une en ce moment
Les dernières actualités de West Avocats à Caen et à Paris

MODIFICATION DISCIPLINAIRE DU CONTRAT DE TRAVAIL

MODIFICATION DISCIPLINAIRE DU CONTRAT DE TRAVAIL L'ACCORD DU SALARIE IMPLIQUE-T-IL LA RECONNAISSANCE DE SA FAUTE?
Droit du travail - Thierry Ygouf avocat en droit économique et immobilier à Caen et en région parisienne
En savoir plusJ'accepte
Les cookies assurent le bon fonctionnement des services de ce site. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.